Logo éconovateur Tout savoir sur la communication responsable et l'écoprospective
Rechercher
Sauveur Fernandez    FAQ    Presse    Contact   
Accueil
 
Vous êtes ici : L'éconovateur > Éco-innovation > Entreprises
 

Les nouveautés

Éthique com'
Le développement durable est-il soluble dans la jeunesse ?

Comment dissoudre le développement durable dans l'esprit des jeunes ?LIRE ]

Critic com'
OGM : manipulations en tous genres

Comment faire passer la pilule des OGM auprès du grand public, qui, de façon majoritaire n’en veut pas ? LIRE ]

Voir autrement
Low-tech, la deuxième voie technologique
4me partie et fin : comment concevoir des technologies réellement soucieuses du bien-être des hommes, et de la planète. [ LIRE ]

Voir autrement
À la recherche des lois pacifiques de la guerre
3me partie : la guerre, soeur fatale de l'humanité.LIRE ]

 


logo facebook Twitter
logo facebook Facebook
logo linkedin Linkedin
logo viadeo Viadeo

Communication
Éthique
Critic com'

Écoprospective
Voir autrement
Prospective minute
Nouvelles du futur

Éco-innovation
Entreprises
Alimentation-santé
Habitat

Sur le gril
L'invité surprise
Livre, revue, expo

En savoir plus
Les archives
L'agenda
ABCdaire


Éco-innovation

Entreprises

Laura Todd : qualité, saveur et tradition
Par 
Anne Andrault  

Décembre 2002

Visuel article : logo Laura Todd

L’entreprise fabrique et commercialise des cookies et du chocolat bio. Elle gère aussi un restaurant bio et végétarien.
Fondateurs : Serge Montillaud-Joyel et Sabine Anastasiou.
Texte réalisé à partir d’une interview de Serge Montillaud.


Imprimer l'article Recommander l'article Commenter l'article

NB : pour voir l'ensemble des interviews de fondateurs ou dirigeants de petites entreprises vertes, retourner
à « 3 exemples concrets de petites entreprises vertes ».

La génèse du projet
Serge sort d’une école de commerce en 1974. Golden boy des années 80, il conseille des patrons de PME dans leurs stratégies de développement, de financement et d’acquisitions. Avec ses associés, il navigue entre Paris, Londres, New York et Tokyo. Il s’enrichit, achète un hôtel particulier à Paris, puis, la crise immobilière aidant, perd tout.

Ce faisant, il cultive son jardin intime : le kinomichi, discipline non martiale issue de l’aïkido. Le kinomichi n’incite pas à la recherche de performance mais à celle de « l’harmonie dans l’énergie ». Cette philosophie l’aidera à prendre conscience, au début des années 90 – après deux décès douloureux dans sa famille, un divorce et une rupture avec ses associés – de ses motivations profondes. Il remodèlera alors sa vie professionnelle en harmonie avec ses convictions philosophiques.

Les premiers pas
En pleine période « golden boy », Serge achète avec des associés la franchise pour la France de l’enseigne américaine de cookies, Laura Todd (qui a depuis complètement disparu aux Etats-Unis) : il implante dix lieux de vente dans Paris, revend rapidement les moins rentables et ne garde que ceux des Halles et de Beaubourg pour les refonder entièrement : dorénavant, il privilégiera la recherche constante de qualité.

« Serge développe l'image d'une bio festive, goûteuse… »

Sensibilisé depuis plusieurs années à diverses méthodes d’alimentation, il passe en bio en 93-94 (1). Avec Sabine – avec laquelle il s’est associé, professionnellement, puis « familialement » (ils ont maintenant 4 enfants), – il développe l’image d’une bio festive, goûteuse, incarnée dans des produits avant tout délicieux : les cookies et les chocolats.

Seuls certains ingrédients n’existent pas en bio, ou à un prix réellement prohibitif, comme les pépites de chocolat blanc.
Le magasin de Beaubourg, qui tourne moyennement, est revendu. Laura Todd s’installe alors avenue de Breteuil et à Vavin. Vavin ne faisant pas ses preuves, il est à son tour revendu. Serge explique que la souplesse d’adaptation de Laura Todd est un héritage de ses activités de gestionnaire : savoir se détacher, vendre avant de se mettre en difficulté pour acheter ailleurs, se faire plus petit, travailler les concepts pour se forger une image cohérente : « La vie est un chemin de présence. Il faut apprendre et écouter. »

Le développement de la société reste ainsi en accord avec les principes fondamentaux qu’a voulu appliquer Serge :
« C’est bien d’avoir raison, mais ce n’est pas suffisant. Il faut être juste. » Ce principe lui a permis de se recentrer après une phase de prosélytisme durant la sur-agitation des années « business ».

« Passer de la foi à l’expérience. » Issu d’une famille chrétienne, rompu à la discipline physique vécue comme une médiation, Serge veut ancrer les croyances dans le physique, faire du réel un lieu de plaisir et d’harmonie. « Tout se transforme dans l’allégresse, pas dans les graisses ! » dit-il.

Aujourd’hui
Laura Todd existe à présent aux Halles, avenue de Breteuil et dans l’espace Lafayette Gourmet, ainsi que sur les grands salons bio et nature. Ces activités emploient 25 salariés. Serge et Sabine ont créé sur leurs points de vente fixes des espaces de restauration conviviaux, dont le but est de rendre la gastronomie végétarienne bio accessible à un public non averti. Laura Todd travaille sa décoration, affiche des couleurs identifiables au premier coup d’œil, et revendique sans fausse honte un côté haut de gamme, mais ni sectaire, ni élitiste.

Les clés du succès
« Utiliser au maximum l’expérience et les aptitudes professionnelles des autres, même issues d’un milieu totalement différent pour faire aboutir ses projets, tout en restant en accord avec ses convictions. Comprendre que les épreuves que l’on se donne permettent de progresser sur le plan personnel.

Savoir se mettre en résonance avec les lois de la nature, les comprendre et s’y adapter. Comprendre également que chaque individu est l’auteur de ses propres traces, mais qu’il doit aussi s’inspirer des traces des autres. Réaliser que chaque génération est responsable de sa propre évolution, que la même chance est donnée à chaque génération et à chaque individu de vérifier que le progrès individuel est possible. »

Mots clés : comprendre, harmoniser, respecter les équilibres avec souplesse, rechercher le plaisir des sens.

Anne Andrault

Coordonnées de Laura Todd :
81 avenue de Breteuil – 75015 Paris
Tel : 01 42 73 10 80 – Fax: 01 42 73 19 91
E-mail : smontjoyel@aol.com

Suite des interview : retourner à « 3 exemples concrets de petites entreprises vertes ».

Retour haut de page

Annexe

Découvrez les cinq derniers articles
de la rubrique « Entreprises »

Innover n'est pas briser
Comment, pour l'entreprise, innover dans le respect du développement durable.

7 exemples concrets de petites entreprises vertes
7 fondateurs et dirigeants nous font partager leur expérience.

Radiographie des entreprises vertes à taille humaine
De petites entreprises se lancent avec succès sur le terrain des biens de consommation éthiques.

La valeur éthique du bien de consommation
Nous achetons aujourd’hui un bien de consommation pour sa valeur d’usage ou le plaisir qu’il procure. Mais savez-vous que le produit ou service acheté ne vous donne pas le plus important ?

Dossier : enjeux économiques et risques sociaux de la marchandisation des données personnelles sur internet.

Première partie : de la collecte de données par les entreprises, à la vente d’informations par les particuliers

Deuxième partie: bienfaits supposés et dégâts prévisibles de la commercialisation des données personnelles par les internautes

Troisième partie: solutions concrètes pour un « business » éthique sur internet

Archives

[an error occurred while processing this directive] retour haut de page



Des remarques, de l'info à communiquer, envoyez vite un mail !
infos@econovateur.com

 
Tous les dossiers, articles et commentaires écrits par l'éconovateur.com peuvent être reproduits à des fins éducatives ou d'information dans les conditions du "Fair Use", avec les réserves et conditions suivantes : [ LIRE ]